MARTIN : Bonjour Thibault ! Ça y est, je crois que nous y sommes ! Quel plaisir que d’être à tes côtés ce soir pour échanger sur cette belle passion qui nous rassemble ! Je me permets avant toutes choses, avant de rentrer réellement dans le vif du sujet, de te remercier davantage pour ta venue, et pour l’acceptation de cet entretien, qui se profil d’ores et déjà en toute excellence ! Comment vas-tu ? Es-tu prêt à t’élancer ? Non pas pour un temps scratch cette fois-ci comme tu peux désormais en prendre l’habitude, mais plutôt pour un moment qui s’annonce débordant de passion !

Thibault : Salut Martin, merci à toi pour cette interview ! Tout va pour le mieux en cette fin de saison exceptionnelle ! C’est parti, allons-y en toute simplicité…

MARTIN : Alors go, on se lance ? Départ arrêté ahah ? Et : 3…2…1… C’est parti ! Top chrono avec la première question de cette interview qui restera très facile ! Si si je te le promets, nous allons débuter en toute simplicité… Mais aucune crainte, la facilité, ce ne sera que pour le début ahah ! Peux-tu s’il te plaît nous réaliser ton portrait, nous faire ta présentation, bien que je suppose que nombreux seront les lecteurs à te connaitre ahah ! Tout ceci afin que nous en sachions de ce fait, un peu plus sur la personnalité qui se cache derrière le sympathique copilote que tu es ! C’est à toi ahah !

Thibault : Alors, comme tu peux le savoir, je m’appelle Thibault GLASSON-BLANCHET, j’ai bientôt 27 ans ! Je suis chauffeur poids-lourds dans les travaux publics. Je suis originaire d’un petit village prénommé Apprieu en Isère. Tout le monde me connaît surtout sous le nom de : GLASSON !

MARTIN : Excellent ! Merci beaucoup pour cette belle petite entrée en matière ! Maintenant que nous apprenons à te connaitre davantage, tu vas donc pouvoir nous évoquer l’origine de cette passion que tu éprouves pour le sport automobile ! Même si je me doute bien que ce sentiment d’admiration pour cette discipline, est déjà bien ancrée en toi, et ce, depuis déjà de nombreuses années n’est-ce pas ? Et je pense que ce n’est d’ailleurs pas prêt d’être terminé ahah ! Et comme je t’en ai informé, plus on avance, plus ça va se corser ahah ! Non plus sérieusement, je rajouterai même : Pourquoi cette passion pour le rallye, qu’est-ce qui réellement, t’attires dans ce sport ? L’adrénaline peut-être, la vitesse, la diversité des tâches par exemples… Enfin je n’en dis pas plus ahah ! Je te laisse la parole…

Thibault : Comme j’ai pu t’en parler toute à l’heure j’habite Apprieu… C’est en parti d’ici que la passion du rallye est arrivée, car une spéciale du rallye de la Bièvre passait à deux cents mètres de chez moi. Une amie à ma mère le faisait pour la première édition et c’est la première fois que j’ai eu l’occasion de monter dans un baquet ! Petit à petit, j’ai commencé à faire les rallyes en assistance pour Nicolas BRET et Nicolas PETREQUIN, et un jour, ce dernier m’a proposé de quitter la combinaison d’assistance pour prendre celle de copilote… C’est ainsi que tout a commencé pour moi à l’âge de dix-sept ans. J’ai enchaîné de baquets en baquets avec les copains qui me proposaient de rouler, en toute simplicité ! Je me suis essayé au volant mais ça n’a pas été une franche réussite… Donc je continue à prendre de l’expérience dans le baquet de droite ! Cette passion grandie au fur et à mesure des années. Ce qui me passionne dans le rallye, c’est la convivialité qu’il y a ! On se retrouve entre passionné de mécanique et de vitesse pour décompresser en se battant contre le chrono. Cette année, j’ai eu l’occasion de découvrir les victoires scratch ainsi que ma première finale aux côtés de Kevin dans la fabuleuse Skoda ! J’ai vécu des choses incroyables grâce à lui, et toute notre équipe d’assistance et de copains. C’est tout cet ensemble qui fait que tu as envie de continuer de vivre cette passion !

MARTIN : Super ! Merci beaucoup Thibault pour ces belles explications, et permets moi de te féliciter une nouvelle fois pour ces victoires, vous nous aurez fait sincèrement fait vibrer ! Penses-tu prendre de nouveaux départs pour cette fin de saison ? Parce qu’eh oui, on arrive malheureusement et petit à petit au terme de celle-ci… Quoi de prévu pour la suite, nous pouvons peut-être d’ores et déjà évoquer le futur ? De nouveaux défis pour la saison prochaine, ou un programme en cours d’établissement ?

Thibault : Et malheureusement non, c’est la fin de cette saison magnifique… Elle a été riche en émotion ! Mais on se concentre sur l’année prochaine ! Pour l’instant, rien n’est défini encore, mais nous avons tout l’hiver pour voir ça… Le défi serait de finir de remonter la Saxo Challenge qui dort dans le garage depuis plus de cinq ans… A définir avec le petit budget que j’ai !

MARTIN : Une saison magnifique, ça, tu l’as dit ! Alors l’heure de la trêve hivernale est d’ores et déjà arrivée chez toi ahah ! Il est vrai, que tous pilotes et copilotes ont un rêve… Mais pour toi… Si je te le demandais… Et puis aller, soyons fou ! Je crois que tu te doutais que j’allais te poser la question ahah ! A quoi correspondrait-il ? Participer à une épreuve peut-être, rouler dans une auto bien spéciale, rencontrer une personnalité… Enfin, il reste pour autant très subjectif, et c’est pour ça que tu vas peut-être nous dévoiler tout cela !

Thibault : C’est vrai on a tous des rêves. Le mien ? Je le vis déjà principalement à l’heure actuelle en ayant la chance de courir dans de belles autos et de pouvoir faire des podiums. Après, découvrir de nouveaux rallyes est toujours une chance ! Avec de l’expérience, j’espère aller un jour rouler sur une manche de mondial… Comme tout à chacun on rêve d’une auto ! Pour moi c’est la 206 CC Evo montée chez Enjolras ! Cette voiture m’a toujours fascinée, et j’ai eu la chance de la voir rouler souvent dans notre région !

MARTIN : Si mes calculs sont bons… Ton compteur personnel en tant que copilote, s’élève à un total de… Ah oui ! Ça commence à faire ! Actuellement ! Excellent ! Si je ne me trompe pas, tu en es à exactement soixante-quatorze rallyes ? Un beau palmarès qui ne cesse de s’enrichir, pour votre plus grand bonheur ! Je vais te laisser le soin de nous parler de ce parcours, depuis tes premiers tours de roues et ce jusqu’à aujourd’hui…

Thibault : Soixante-quinze rallyes si mes calculs sont bons, dont quatre au volant ! Et tous enrichissant les un que les autres ! Du premier que j’ai fait avec Nico PETREQUIN avec la Clio F2000 lors de la Matheysine, au dernier que j’ai fait avec Thibault JORAM avec la Clio R/3 à l’Épine ! Toutes les épreuves sont différentes, ça serait vraiment long à raconter, enfin, toutes les anecdotes de chacune d’entre elles…

MARTIN : Ah, j’en avais oublié un… J’en suis désolé ! En trois mots, comment décrirais-tu cette passion, ton vécu au beau milieu de cette discipline qu’est le rallye… Et attention je compte ahah ! Trois mots, et pas un de plus !

Thibault : Rigolade, plaisir et adrénaline !

MARTIN : C’est parfait ! Quel est ce sentiment qui survient en toi dès lors que l’on entre dans le cœur du sujet, la course ? Et plus précisément avoir quitté le parc fermé ! Autrement dit, comment te sens-tu à l’approche d’une, ou de spéciales ?

Thibault : Toujours en décontraction, mais en réfléchissant aux meilleures solutions, pour partir dans les meilleures conditions en spéciales !

MARTIN : Ce qui fait d’ailleurs de toi un navigateur posé bien que sans aucun doute fort dynamique, et ainsi la qualité de ton copilotage ! Si tu devais prendre exemple sur quelqu’un, ou prendre de l’inspiration, sur qui serait-ce ? A moins que, ce soit déjà quelque chose de fait, et dans ce cas, qui pour toi, pourrait représenter un tel – modèle – ?

Thibault : Si je devais prendre exemple sur quelqu’un, qui est pour moi un exemple dans le domaine des copilotes, c’est Jérôme DEGOUT ! C’est quelqu’un de simple avec qui tu peux parler de compétition et de n’importe quoi… Il aura toujours de très bons conseils, et a un sacré parcours derrière lui qui mérite d’être souligné !

MARTIN : Ah oui ! Jérôme DEGOUT… Un copilote d’exception c’est certain ! Une référence dans le milieu effectivement, qui j’en suis persuadé, n’a pas terminé de nous surprendre… Loin de là ! Nous vivons tous de plus ou moins beaux moments, et c’est ce qui fait de ce sport, une discipline à rebondissement, bien que toute aussi riche… En ce qui te concerne, quels seraient ces quelques moments, qu’ils soient bien évidemment positifs et négatifs, depuis tes premiers tours de roues dans ce sport ? Des moments qui peuvent bien entendu avoir lieu dès que vous vous situez sur un rallye, où de nombreux aléas pourraient avoir lieu, ou bien avant dès la préparation bien sûr, ou la aussi, différents événements pourrait éventuellement perturber, en bien ou en mal, le déroulé de votre programme !

Thibault : Tous les rallyes sont des moments à part, comme son premier rallye, sont premier podium, sa première victoire… En ce qui me concerne, j’en ai deux qui me resteront à jamais gravé dans ma mémoire ! Le premier est tout d’abord notre première victoire avec Kévin. Nous étions en tête le Samedi matin lors du rallye de l’Ain-Jura 2019… Mais malheureusement, nous crevons quelques kilomètres après le départ de chemin de la guerre ! A ce moment la, toute chance de victoire avait disparue… Et au fur et à mesure que les spéciales se passaient, nous gagnions en places pour remonter jusqu’à la victoire face à Anthony PUPPO ! Un sacré moment ! La deuxième anecdote est surtout personnelle : la première fois de ma vie où je me demandais qu’est ce que je foutais là… Nous roulions dans la spéciale de Joux Plane avec Kevin et la Clio S1600 qui était de nuit… Nous attrapons le brouillard à mi-spéciale ! On y voyait pas plus loin que le bout du capot… Nous avons quitté la route… Et c’est à ce moment là, que Kevin décide de couper les phares et de faire la spéciale en veilleuse à allure de course ! Je suis sorti de la spéciale blanc comme un linge, et tout le monde avait remarqué que ça m’avait vraiment impressionné !

MARTIN : Merci beaucoup pour ces petites anecdotes qui je l’imagine fortement, devaient être simplement exceptionnelles à vivre notamment pour cette incroyable victoire, mais également exceptionnelle pour cette mésaventure, dans le sens où ceci ne se reproduira sans doute peut-être pas… ; Ou du moins pas de la même manière ! Aurais-tu une expression, un slogan personnel, quelque chose qui te tiens à cœur et que tu désirerais mettre en avant aujourd’hui, ou qui pourrait même te correspondre bien entendu ? Cette phrase pourrait également être celle que tu ne pourrais pas t’empêcher éventuellement, de citer dès lors que vous êtes sur une course, tel un cri de guerre ?

Thibault : – Oublies que tu n’as aucune chance, vas-y… Fonce ! -. Mais je dirai également : – Le Rallye, un plaisir partagé entre amis – ! Deux phrases qui représentent énormément pour moi !

MARTIN : Nous arrivons déjà vers la fin de l’interview… Eh oui… C’est déjà terminé ! Ces moments passent toujours rapidement ahah ! Je vais alors te laisser le soin de conclure de la meilleure des façons ce bel entretien, ce très bon moment de partage et de passion qui s’est ainsi déroulé en ta compagnie, avec le fameux : mot de la fin ! Tu sais, c’est comme quand tu arrives d’une épreuve et que le speaker te tend le micro pour terminer en beauté ahah ! Juste avant, je me permets de te remercier, et oui, une fois de plus une fois pour ta présence aujourd’hui ! En espérant te retrouver prochainement sur le bord des routes ! C’est un immense plaisir que d’avoir pu discuter avec toi sur cette si belle passion que tu aimes tant partager, et que tu vis actuellement ! Merci pour ta collaboration, cette belle participation et ces magnifiques réponses, c’était vraiment un superbe moment ! Aller, c’est à toi… 3…2…1… et… Top chrono !

Thibault : Et bien tout d’abord, je tiens à te remercier toi, pour ces quelques minutes d’interview ! Je souhaite remercier tous ceux qui sont présents pour partager et vivre des moments comme cela : mes pilotes, mes copains, mes assistances, ma famille, nos sponsors sans qui certaines choses seraient impossible ; sans oublier tous ceux qui immortalisent tous ces beaux moments : photographes, vidéastes, etcetera ! Et bien sur, tous ceux qui œuvrent pour nous faire participer et rouler dans de si belles épreuves : les organisateurs et commissaires ! Merci à tous, et puis rendez-vous l’année prochaine pour d’autres aventures… On the road again !